Akk Bannière Large

Qu’est-ce que l’Akkermansia muciniphila ?

Le monde des microbiotes, ces communautés complexes de micro-organismes vivants dans notre corps, est de plus en plus étudié pour comprendre leur impact sur notre santé. Parmi les nombreux acteurs de cette scène microscopique, un microbe en particulier a attiré l'attention des chercheurs : l'Akkermansia muciniphila. Cette petite bactérie, malgré sa taille modeste, joue un rôle essentiel dans le maintien de la santé et pourrait devenir un acteur clé de la médecine du futur.

Akkermansia muciniphila est une bactérie présente dans le microbiote humain. Elle est de loin le type de bactérie le plus dominant dans l’intestin et y joue un rôle essentiel.

Akkermansia muciniphila pasteurisée pour un meilleur état de santé chez l’être humain

L'Akkermansia muciniphila pasteurisée présente de multiples avantages pour la santé, avec des rôles clés qui peuvent être particulièrement bénéfiques pour certaines personnes :

  • Protection de la barrière intestinale et renforcement de l'immunité :
    Cette bactérie contribue à réparer et renforcer la barrière intestinale, un élément crucial pour se protéger contre les agents pathogènes et maintenir l'équilibre intestinal.
  • Réduction de l'inflammation et de la masse graisseuse :
    l'Akkermansia muciniphila pasteurisée est associée à la diminution de l'inflammation chronique, liée à diverses maladies telles que l'obésité, le diabète de type 2 et les maladies inflammatoires de l'intestin.
  • Régulation du métabolisme :
    elle contribue à abaisser la résistance à l'insuline, à réguler le métabolisme des graisses et du glucose, ce qui peut aider à prévenir l'obésité et le diabète.
  • Soutien à la perte de poids :
    l’amélioration de certains paramètres métaboliques, comme ceux sus-cités, permettrait une meilleure gestion de la perte de poids.





L'Akkermansia muciniphila est un acteur prometteur dans la recherche sur les microbiotes et la santé intestinale. Bien qu'il reste beaucoup à apprendre, il est possible qu'à l'avenir, on démontre que cette bactérie puisse contribuer à prévenir et à traiter un large éventail de maladies (oncologiques, neurodégénératives, psoriasis...). En fin de compte, l'Akkermansia muciniphila, notamment sous sa forme pasteurisée, pourrait jouer un rôle essentiel dans l'amélioration de notre bien-être et de notre santé.



Pour qui Akkermansia muciniphila peut-elle être utile ?

Le mode de vie occidental et moderne se caractérise par de mauvaises habitudes alimentaires (beaucoup de graisses et peu de fibres), des habitudes sédentaires, la consommation de médicaments, etc. Toutes ces caractéristiques peuvent entraîner un déséquilibre du microbiote intestinal qui induit une perturbation des paramètres suivants :



L'Akkermansia muciniphila pasteurisée offre des avantages potentiels qui s'étendent au-delà de la simple sphère digestive, et elle se présente comme une alliée précieuse pour diverses catégories de personnes :

1. Les personnes souhaitant améliorer leur santé digestive, notamment dans le cas du syndrome de l’intestin irritable

L'Akkermansia muciniphila pasteurisée contribue au maintien de la santé intestinale en favorisant la régulation du mucus intestinal, renforçant ainsi la barrière intestinale.

2. Les personnes souhaitant améliorer la gestion de leur poids

Des études préliminaires suggèrent que l'Akkermansia muciniphila pasteurisée pourrait jouer un rôle dans le métabolisme des graisses, offrant ainsi un potentiel dans la gestion du poids corporel.

3. Les personnes ayant des troubles métaboliques

Des recherches indiquent que cette bactérie pourrait influencer positivement le métabolisme, offrant des bénéfices potentiels pour la santé métabolique, y compris la régulation de la glycémie.

4. Les personnes souhaitant renforcer de leur système immunitaire

Un microbiote intestinal sain est souvent lié à une meilleure réponse immunitaire. L'Akkermansia muciniphila pasteurisée pourrait ainsi contribuer à renforcer le système immunitaire.



Comment a-t-on découvert l’Akkermansia muciniphila ?

  • En 2004, l'Akkermansia muciniphila a été isolée et identifiée par le professeur Willem M. de Vos et son équipe à l'Université de Wageningen. Cette bactérie, découverte dans la couche de mucus intestinale, joue un rôle crucial dans le maintien de l'intégrité de la barrière intestinale.
  • En 2019, la première étude de preuve Microbes4U publiée dans Nature Médicine a montré l'effet positif de l’Akkermansia muciniphila vivante et pasteurisée sur la santé métabolique.
  • En 2021, la première bactérie de nouvelle génération à être approuvée par l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA).
  • En 2022, preuve croissante d'une plus faible abondance de l’Akkermansia muciniphila dans le diabète sucré de type 2, le surpoids, l'obésité, la stéatose hépatique et le syndrome métabolique.



Pourquoi choisir l'Akkermansia muciniphila sous forme pasteurisée ?

Suite à de nombreuses recherches, y compris des études cliniques chez l'Homme, les chercheurs ont découvert et démontré que l'Akkermansia muciniphila pasteurisée est étonnamment plus efficace. Mais comment expliquer cela ? En réalité, l'Akkermansia muciniphila possède une protéine spécifique (dans ses pili) qui résiste à la pasteurisation, c'est-à-dire au traitement thermique. De manière surprenante, cette protéine n'est pas dénaturée par la pasteurisation. Au contraire, elle devient plus efficace après ce processus.


Références :

  • Depommier, Clara et al. “Supplementation with Akkermansia muciniphila in overweight and obese human volunteers: a proof-of-concept exploratory study.” Nature medicine vol. 25,7 (2019): 1096-1103. doi:10.1038/s41591-019-0495-2
  • Everard A, Belzer C, Geurts L, Ouwerkerk JP, Druart C, Bindels LB, Guiot Y, Derrien M, Muccioli GG, Delzenne NM, de Vos WM, Cani PD. Cross-talk between Akkermansia muciniphila and intestinal epithelium controls diet-induced obesity. Proc Natl Acad Sci U S A. 2013 May 28;110(22):9066-71. doi: 10.1073/pnas.1219451110. Epub 2013 May 13. PMID: 23671105; PMCID: PMC3670398.
  • Whiting, D.R., Guariguata, L., Weil, C. & Shaw, J. 2011 IDF diabetes atlas: global estimates of the prevalence of diabetes for 2011 and 2030. Diabetes Res Clin Pract 94, 311-321.
  • Shafrir, E. 1996 Development and consequences of insulin resistance: lessons from animals with hyperinsulinaemia. Diabetes Metab22, 122-131.
  • Astrup, A. & Finer, N. 2000 Redefining type 2 diabetes: ‘diabesity’ or ‘obesity dependent diabetes mellitus’? Obes Rev 1, 57-59.
  • https://www.who.int/news-room/fact-sheets/detail/obesity-and-overweight
  • https://www.diabetes.org